Insuffisance rénale aiguë - maladie des reins chez le chat et le chien

 
Qu’est- ce que l’insuffisance rénale aigue ?

L’insuffisance rénale aiguë est une défaillance brutale de la fonction rénale. Les reins sont des organes qui assurent de multiples fonctions : filtration et élimination des toxines et déchets organiques, équilibre électrolytique, sécrétion hormonale, régularisation de la tension vasculaire.


C’est un processus rapide (heures à jours) qui a comme conséquence l’accumulation des toxines dans l’organisme, le dysfonctionnement métabolique et  le dérèglement des fluides du corps. 

En général, cette maladie est aperçue par les propriétaires assez  tardivement car l’insuffisance rénale apparait lorsqu’environ 75% des reins sont détruits. 


Quelles sont les causes de l’IRA?

Les causes d’insuffisance rénale aiguë sont divisées en 3 grandes  catégories. Les causes pré- rénales (dysfonctionnement extra-rénal avec manifestations rénales), les rénales et les post-rénales (tractus urinaire bas). 

Des troubles  du volume sanguin vasculaire ou du débit cardiaque peuvent avoir des  conséquences sur la fonction rénale : épanchement, hémorragie, affections cardiaques, choc septique, déshydratation.

Les principaux agents responsables d’une atteinte rénale de façon aiguë sont : les toxiques, les médicaments, les agents infectieux (leptospirose, pyélonéphrite…),  une pancréatite.

L’insuffisance rénale aiguë post-rénale est liée à une obstruction des voies urinaires basses (uretère, vessie, urètre) par occlusion (ex : calculs) ou compression (ex : tumeur).


Quels sont les signes cliniques de l’IRA ? 

-Anorexie, abattement,  vomissement, diarrhée,

-Anurie ou oligurie (production d’urines inadéquate) 

-Déshydratation 

-Ataxie, crises convulsives plus rarement

-Selon la cause primaire : dysurie, pollakiurie, hématurie.


Comment l’IRA est-elle diagnostiquée ?

Les informations précises sur l’historique de l’animal et un examen clinique général peuvent  orienter vers  le diagnostic. Cependant,  des  analyses sanguines (numération formule, analyse biochimique, analyse électrolytique) et  urinaires doivent être réalisées pour établir le diagnostic de l’insuffisance rénale aiguë.  

Des examens complémentaires comme un examen échographique, une sérologie, une  biopsie rénale selon les hypothèses diagnostiques seront demandés afin d’établir  la cause primaire de l’insuffisance rénale aiguë.


Quel est le traitement de l’IRA ? 

L’insuffisance rénale aiguë nécessite une prise en charge rapide. Le traitement de la cause primaire est important pour  obtenir les meilleurs résultats.  Les patients atteints d’une insuffisance rénale aiguë sont très débilités et nécessitent une hospitalisation durant laquelle ils recevront des soins intensifs, notamment : 

-Elimination de la cause primaire

-Fluidothérapie et correction des déséquilibres électrolytiques

-Traitement symptomatique : antiacides, anti-vomitifs, protecteurs des muqueuses gastro-intestinales…

-Alimentation spécifique



Quel est le pronostic de l’IRA ? 

Plusieurs paramètres  peuvent influer sur le pronostic de récupération de la fonction rénale comme l’âge, la présence d’affection systémique, le délai entre les premiers symptômes et la mise en place du traitement, la présence d’anurie/ oligurie et l’extension des dégâts au parenchyme rénal.  

L’insuffisance rénale aiguë est une atteinte grave et le pronostic est très réservé dans environ deux tiers des cas.  Après rétablissement, les conditions de vie sont généralement bonnes avec une bonne espérance de vie. Cependant, certains animaux peuvent garder des séquelles plus ou moins importantes et la fonction rénale doit être surveillée régulièrement.