Nivellement de plateau tibial par ostéotomie curviligne (TPLO) 


Qu'est-ce que la TPLO ? 

La TPLO est l'abréviation anglo-saxonne pour le nivellement de plateau tibial par ostéotomie curviligne. Cette technique chirurgicale permet le traitement de la rupture du ligament croisé antérieur chez le chien. Elle consiste en une rotation de la partie supérieure du tibia appelée le plateau tibial. Cette rotation du plateau tibial vers une position proche de l’horizontale permet de supprimer les contraintes et de stabiliser le genou rendu instable suite à la rupture du ligament croisé antérieur. 


La rupture du ligament croisé antérieur est la cause la plus fréquente de boiterie du membre postérieur chez le chien. La TPLO est par conséquent l'une des procédures spécialisée les plus courantes que nous réalisons à Vet24 en chirurgie orthopédique chez le chien. 


Comment est réalisée la TPLO ? 

La rupture du ligament croisé antérieur entraîne une instabilité du genou (appelé aussi grasset). Lorsque le chien pose le membre atteint, le tibia a tendance à se dérober vers l’avant, ce qui distend la capsule articulaire, engendre un épanchement synovial et entraîne une boiterie sévère associée à une douleur.


Le tibia se dérobe vers l’avant car la partie supérieure appelée plateau tibial n’est pas perpendiculaire à l’axe longitudinal du tibia. Ceci génère une force appelée poussée tibiale crâniale. Le but de la TPLO est de neutraliser la poussée tibiale crâniale ; c’est pourquoi le plateau tibial est basculé pour devenir perpendiculaire à l’axe longitudinal tibial. Le grasset est donc stabilisé lors de l’appui en dépit du fait que le ligament soit rompu. La réparation du ligament en tant que tel n’est donc pas nécessaire avec la TPLO. 


    



Est-ce que mon chien a besoin d'une TPLO ? 

La chirurgie de nivellement du plateau tibial par ostéotomie est une intervention orthopédique indiquée pour tous les cas de rupture du ligament croisé antérieur où une récupération rapide est souhaitée. La durée moyenne de retour à une activité normale est de 2,5 à 4 mois contrairement à 6 à 8 mois lors de techniques de reconstruction ligamentaires intra ou extraarticulaires. La TPLO est spécifiquement indiquée lorsque la pente de plateau tibial est anormalement élevée, ce qui risque de compromettre le résultats des techniques chirurgicales de ligamentoplastie (reconstruction ligamentaire). La TPLO est spécifiquement indiquée sur les chiens de race moyenne à grande. Elle représente la technique de choix sur un chien de plus de 20 kilos de part les résultats postopératoires qu’elle offre au patient. Dans les petites races, les terriers bénéficient souvent de cette technique car leur pente de plateau tibial est naturellement élevée. 

En cas de rupture partielle du ligament croisé antérieur, affection fréquente dans certaines races comme le boxer, le bouvier bernois ou l’american staffordshire terrier, la TPLO est la technique à recommander.




Comment se passe une TPLO ? 

La consultation spécialisée orthopédique permet de diagnostiquer la rupture du ligament croisé antérieur et de déterminer le degré d’instabilité du genou. Certaines ruptures sont partielles et sont très souvent sous-diagnostiquées en consultation courante : la consultation spécialisée associée à des examens sous sédation permet un dépistage précoce.


Un bilan radiologique spécialisé avec des clichés en position spécifiques permet d’étudier avec précisions la conformation du grasset et de prendre des mesures adéquates. La pente d’inclinaison du plateau tibial est ainsi calculée. On évalue la présence de lésions arthrosiques et le degré de ces dernières. On évalue de façon prospective l’état des ménisques. 


L’intervention chirurgicale est planifiée grâce aux résultats des examens : le degré de correction angulaire par rotation du plateau tibial et la taille de la plaque sont désormais connus. 



 

Comme pour toute intervention chirurgicale au sein du CHV Vet24, une préparation attentive est menée. Une attention particulière est portée au confort de votre compagnon qui reçoit dès avant l’intervention des analgésiques puissants. L’articulation est explorée par voie conventionnelle ou par arthroscopie lors de la procédure chirurgicale. Les structures ligamentaires intra-articulaires et les ménisques (petits coussins amortisseurs) sont inspectés. Les lésions sont traitées par l’équipe chirurgicale. Le plateau tibial basculé est stabilisé par un implant spécifique : la pente de plateau tibial est alors corrigée et le grasset est naturellement stabilisé. Au sortir de bloc opératoire, des clichés radiologiques de contrôle sont effectués. Ces derniers serviront de base pour le suivi postopératoire et l’évaluation de la cicatrisation osseuse postopératoire. 


 



Après l’intervention ?

Après l’intervention chirurgicale, des analgésiques sont administrés en perfusion continue durant 24 heures. Suite au sevrage, la sortie peut être programmée. La plupart des patients quittent le CHV Vet24 moins de 36 heures après l’intervention.

La récupération clinique est rapide avec une TPLO et lors de la sortie votre compagnon pose déjà le membre dans la plupart des cas. Comme pour toute intervention chirurgicale orthopédique, la cicatrisation nécessite de maintenir votre compagnon au repos durant les 4 premières semaines postopératoires. Seules les promenades hygiéniques, au pas en laisse, sont permises durant les 4 premières semaines postopératoires. Aucune promenade en liberté n’est possible. Deux visites de contrôle sont habituellement nécessaire, l’une à 8 jours pour un changement de bandage et l’autre à 15 jours pour un retrait de sutures. Si votre chien est habituellement suivi par un confrère qui vous a adressé à Vet24, vous pouvez effectuer ces visites de suivi chez lui. 

L’hydrothérapie est préconisée dès la troisième semaine. Une dizaine de séances sont idéales pour optimiser la récupération clinique. 

Votre chien est revu en consultation chirurgicale un mois après l’intervention. Le bilan clinique et radiologique a pour but de valider une reprise partielle d’activité. Dans la plupart des cas, trois marches au pas ou au petit trot de 30 minutes sont possibles dès la cinquième semaine postopératoire. 

Le bilan radiologique à 8-10 semaines permet généralement de constater l’achèvement de la cicatrisation osseuse qui marque le retour à une activité normale. 

Les résultats de la TPLO sont très bons à excellents et ceci même chez les patients présentant une gonarthrose (arthrose du genou) avancée au moment de l’intervention.